Violences en Guinée : Le Mérite International Guinée prône la paix !!!

Le 21 septembre de chaque année est déclarée par les Nations Unies, comme journée internationale de la paix. En Guinée, cette journée internationale a été célébrée cette année en différé par l’ONG Mérite International Guinée. La cérémonie a eu lieu le vendredi 16 octobre 2020 à la maison des jeunes de Ratoma à Conakry, en présence des représentants de l’organisation ONU, de ceux d’ONG partenaires au Mérite, des observateurs de la société civile ainsi que des jeunes venus des cinq communes de la capitale Conakry. Au cours de cette journée, certains membres d’ONG ont partagé leurs expériences en matière de résolution de conflits entre communautés avec les participants, d’autres ont sensibilisé les jeunes à toujours prôner la paix.

Au sortir de cette rencontre, le directeur pays de l’ONG Mérite International de la jeunesse Guinée, Ahmed Sékou Traoré a livré ses sentiments : « nous avons initié cette activité de sensibilisation des jeunes. En effet nous sommes en période électorale, où il y’a une grande tension, donc il était opportun pour nous de réunir des jeunes et parler de paix, la cohésion sociale. Et cette cérémonie intervient dans la semaine de la journée internationale de la paix, raison pour laquelle nous avons engagé la dynamique avec le système des nations unies pour célébrer cette journée. Depuis un certain moment nos villes sont très agitées et les jeunes sont très engagés et il faut transformer cet engagement en un engagement de paix, de stabilité et d’apaisement. Donc, il était question de rappeler l’esprit à ce mot de paix qui est nécessaire parce que l’homme oublie souvent et nous de notre côté nous allons continuer à sensibiliser les différentes communautés à cultiver la paix avant, pendant et après l’élection présidentielle » a-t-il dit.

Pour sa part Koumba Dieng Seck, chargée des programmes du système des Nations Unies en Guinée a elle aussi exprimé toute sa gratitude de la tenue d’une journée de sensibilisation de la jeunesse guinéenne : « la journée internationale de la paix est un moment de célébrer la paix, car vous savez la paix est un élément majeur pour un pays, pour un continent et pour le  monde entier ; sans paix on ne peut pas faire grand-chose. C’est pour cette raison que les Nations Unies ont déclaré la journée internationale de la paix. Aujourd’hui, on la célèbre en différé ici en Guinée, mais dans un contexte qui le mérite bien avec l’élection présidentielle. Donc, un meilleur moment de parler de paix avec les jeunes d’aujourd’hui. C’est un honneur pour moi de participer à cette journée de paix organisée par l’ONG mérite internationale avec l’accompagnement de notre organisation. Je souhaite que les jeunes guinéens incarnent la paix partout où ils se trouvent » a-t-elle indiqué.

En ce qui concerne les attentes de cette organisation onusienne après la tenue de cette journée, Koumba Dieng Seck les exprime : « la participation des jeunes à la prévention des conflits au sein de leurs communautés, de leurs quartiers, de leurs villes. Mais aussi de participer à la résolution des conflits. Donc, j’en appelle aux jeunes de jouer leur partition pour la promotion de la paix partout ou ils se trouvent et d’avoir des actes qui apaisent et aux acteurs politiques de prôner la paix aussi gage de tout développement » a-t-elle ajouté.

Les participants à cette rencontre se sont engagés à demultiplier les enseignements recus à leurs collègues qui n’ont pas eu la chance de prendre part à la rencontre. C’est le cas de Kadiatou Tounkara, fondatrice de l’ONG ‘’Jeune pour Jeune pour la citoyenneté’’, « cette cérémonie représente une très grande chose pour moi, parce que la paix est à la base de tout. C’est en forçant cette solidarité dans nos sociétés, notre entourage que nous pourrons impacter notre communauté à forger cette culture de la paix afin de favoriser un développement participatif et inclusif. Nous sommes outillés désormais en matière de sensibilisation dans le cadre de la paix. Je partagerai ces leçons  à mes collègues et à tous les membres de mon organisation qui eux aussi à leur tour sensibiliseront d’autres. Je demande à tout jeune d’être dans l’esprit de notre devise ‘’Travail Justice et Solidarité’’ et surtout de prôner la paix », a-t-elle conseillé.

Oumar M’Böh pour Lavoixdupeuple        

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
24 + 20 =