COVID-19 en Guinée : Une autre campagne lancée en faveur des communautés

Dans le cadre de lutter efficacement contre la propagation du coronavirus, la sensibilisation des communautés à la base s’impose. C’est pour cette raison qu’une campagne de sensibilisation dénommée : « Riposte communautaire » a été lancée ce samedi 08 août 2020.

Cette campagne de sensibilisation contre la COVID-19 vise à impliquer les élus locaux dans la prévention de la maladie.   Il sera question de mobiliser les acteurs locaux pour renforcer la sensibilisation et l’information des populations sur cette maladie à travers les médias nationaux (télévisions, radios rurales et communautaires, radios privés, sites internet…).

C’est le Ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, Général Boureima Condé qui a procédé au lancement officiel dans la commune de Dixinn à Conakry. Il a saisi cette occasion pour rappeler le rôle que doivent jouer les élus locaux et les leaders d’opinions en cette période de pandémie : «  En effet, cette commune a été un dense voyer de la pandémie. Elle abrite surtout le plus grand centre hospitalier du pays, l’hôpital Donka, qui a accueilli et continue d’accueillir depuis la déclaration de la pandémie dans notre pays, les nombreuses personnes contaminées. Il me revient de souligner l’autorité locale en tant qu’acteurs de proximité, lesquels depuis l’apparition de la pandémie de repenser les activités et les approches en lien avec l’agence nationale de la sécurité sanitaire (ANSS) et le Ministère de la Santé afin de pouvoir agir à temps dans l’intérêt supérieur de toutes les couches sociales du pays » a-t-il souhaité.  

Le projet aura une durée de dix mois et va toucher toutes les communes du pays. Il a été financé par l’UNICEF et l’USAID. Le représentant de l’UNICEF en Guinée, Pierre Ngom a dit qu’ : « ’en développant cette composante, le Ministère de la Santé a voulu impliquer les autorités au niveau central et au niveau décentralisé pour qu’ils parlent et écoutent les communautés dont sont responsables de l’administration ».

Pour lui cette campagne « Riposte communautaire » vient à point nommé, parce que le relâchement des gestes barrières est constaté. Donc, il est important que le maire d’une commune parle à sa communauté : « Cette campagne sera également l’occasion pour les acteurs régionaux et locaux d’acquérir de nouvelles connaissances et compétences pour communiquer efficacement sur la COVID-19 afin de limiter la transmission. Nous sommes donc convaincus que les acteurs mobilisés, les ONG impliquées et les équipes techniques identifiées à tous les niveaux contribueront de façon significative à renforcer la synergie d’action et le suivi des performances de cette campagne », a souhaité Pierre Ngom.

Oumar M’Böh

+224 622 624 545  

mbooumar@gmail.com

 

 

 

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
24 − 14 =