Le Ministre Tibou Kamara va-t-il siéger à l’Assemblée nationale ?

Le Ministre de l’Industrie, des Petites et Moyennes Entreprises, honorable Tibou Kamara a été élu député uninominal de la Préfecture de Dinguiraye lors des élections législatives du 22 mars dernier.

A l’occasion de l’installation de cette nouvelle assemblée nationale contestée par une partie de l’opposition, le ministre Tibou Kamara a été compté parmi les absents des députés élus.

Contrairement à l’honorable Mouctar Diallo, ministre de la Jeunesse et président du parti des Nouvelles Forces Démocratiques (NFD), Bantama Sow ministre de la culture, sport, art, patrimoine historique et Aboubacar Sylla ministre des Transports et président de l’Union des Forces du Changement (UFC) qui se sont prononcés sur cette question, le Ministre Tibou Kamara quant à lui laisse plané de doute.

Pour rappel, l’article 133 du code électoral révisé en 2017 stipule que « l’exercice de toute fonction publique non élective est incompatible avec le mandat de Député » et quant à son article 141 stipule que : « le député qui lors de son élection se trouve dans l’un des cas d’incompatibilités visés au présent chapitre est tenu d’établir dans les 8 jours qui suivent son entrée en fonction qu’il a démissionné des fonctions incompatibles avec son mandat (…) ».

Le ministre Tibou Kamara n’est pas le seul a ne pas pouvoir s’exprimé sur cette question, son collègue des Hydrocarbures Zakaria Koulibaly aussi reste pour le moment silencieux sur cette question.

Toutes nos tentatives pour joindre le ministre Tibou Kamara, conseiller personnel du Chef de l’Etat sont restées vaines.

En tout cas le ton a été donné par les ministres Mouctar Diallo, Aboubacar Sylla et Sanoussy Bantama Sow.

Sur une affiche du parti Union du Force du Changement (UFC) l’on peut lire par exemple : « élu député à l’Assemblée nationale et en raison du régime des incompatibilités, Aboubacar SYLLA ne siégera pas au sein de la neuvième législature ».

Le ministre Bantama Sow dit : « c’est le parti et son fondateur qui savent si je dois rester à l’assemblée ou si il doit m’appeler à d’autres fonctions », a-t-il tranché.

Pour le Ministre Mouctar Diallo : « Je vais démissionner de l’Assemblée nationale et me faire remplacer par un autre membre des NFD pour être dans le gouvernement et continuer le combat pour une Guinée meilleure » a-t-il promit.

Oumar M’Böh

 

1 Rétrolien / Ping

  1. Assemblée nationale : Le Ministre Tibou Kamara aussi démissionne - La voix du Peuple

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
7 + 24 =