Fêtes de fin d’année : Sept cas d’accidents dont un mort (Police)

Le porte-parole du Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile, le Commissaire divisionnaire Mamadou Camara était ce jeudi 2 janvier 2020 devant la Presse. Cette rencontre avec les hommes de médias avait pour objectif, communiquer les statistiques des accidents de la circulation enregistrés dans le pays lors des festivités de fin d’année 2019 et du 1er  janvier 2020.

Selon, le Commissaire Mamadou Camara contrairement aux années précédentes, les festivités de fin d’année 2019 n’ont pas enregistré beaucoup de dégâts matériels ni de perte en vies humaines. Sur l’ensemble du territoire national il y a eu 07 cas d’accidents de la circulation, dont un mort à Labé et quelques blessés. : « Globalement le bilan que nous avons enregistré  cette fois-ci n’est pas si catastrophique comme les années passées. Car, sur l’ensemble du territoire national il n’y a eu qu’un seul cas de mort. L’incident s’est produit dans la nuit du 31 décembre 2019 au 1er janvier 2020 à Karta, Commune urbaine de Labé. Et, c’est aux environs de 5h du matin que cet incident déplorable a eu lieu ; une collision entre un Camion Mercedes et un motard qui avait à son bord trois autres personnes derrière. Très malheureusement, le conducteur de moto a trouvé la mort sur place et les trois autres se trouvant derrière grièvement blessés ont été transportés d’urgence à l’hôpital régional de Labé », a indiqué le porte-parole du Ministère de la sécurité.

En ce qui concerne la zone spéciale de la capitale Conakry, aucun incident malheureux n’est a déploré. Seulement, une série de collision entre motards et véhicules, entre véhicules et piétons ou encore entre motards et piétons avec de blessures légères. : « Il s’agit notamment au niveau du carrefour Avaria où il y a eu un accident dont la personne grièvement blessée a été transportée au Centre communal de Matam. Dans cette même commune précisément à Matam école, un motard a été renversé par un véhicule, la victime a été envoyée également au centre médical communal de matam. Un autre accident s’est produit à Dixinn cette fois si entre un piéton et un motard ; un autre enregistré du carrefour Soguifab sur la route du Niger aux environs de 05h du matin, là c’est un chauffeur de taxi qui est venu se heurté à un Camion stationné au bord de la route, pas eu de dommages corporels mais le véhicule a été endommagé.  Il faut ajouter qu’au niveau du Bongo dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier, il y a eu un accrochage entre deux véhicules, les victimes ont été envoyés au centre de santé de Ratoma ; dans la commune de Ratoma, c’est au centre commercial de Lambagny que nos services ont enregistré deux accidents », a-t-il cité.

Pour le porte-parole du Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile, le Commissaire Mamadou Camara, ce résultat a été rendu possible grâce aux dispositifs sécuritaires mis en place par la Direction de la Police nationale qui a couvert l’ensemble du territoire national conformément aux exigences du Ministre de la sécurité et de la protection civile : « Dans les villes de Conakry, Dubréka et Coyah il y a eu 11 zones sécuritaires pour réguler la circulation mais aussi de faire en sorte que les personnes qui sortent de leurs domiciles pour se réjouir ne puissent pas faire l’objet d’attaques de bandits. Il y a eu en termes d’effectif plus de 4 mille policiers déployés au niveau de la zone spéciale de Conakry ; plus de 11 Camions ont été également déployés pour assurer le transport des hommes, plus de 60 pickups déployés sur le terrain et plus de 64 motos de la sécurité routière sur le terrain. A cela s’ajoute, cet appel au respect du code de la route de la Police à l’endroit des citoyens », a conclu le porte-parole de la police.

Facinet Camara pour lavoixdupeuple.info

 620 794 714

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
30 ⁄ 5 =