Côte d’ivoire: L’opposition parlementaire exige la libération de leurs collèges arrêtés

Les députés de l’opposition ont boycotté la session budgétaire qui s’est ouverte ce mardi au parlement ivoirien. Ces parlementaires exigent la libération, sans condition, de leurs collègues arrêtés.

Ils sont les principaux groupes de l’opposition. Ils ont décidé de boycotter la session pour manifester leur colère quant au traitement infligé à leurs collègues. Eux, ce sont les députés des groupes parlementaires du Parti démocratique de la Côte d’Ivoire (PDCI), de Vox Populi et du Rassemblement.

Ils se sont abstenus de participer aux travaux de cette session budgétaire pour dénoncer des faits sans précédents dans le fonctionnement de l’institution parlementaire. Suivant leur communiqué, ils exigent la libération sans délai des députés en détention et l’arrêt des poursuites judiciaires. Ils ont également dénoncé des arrestations arbitraires.

Signalons que parmi les personnalités arrêtées, il y a le porte-parole de l’opposition, l’ancien Premier ministre Pascal Affi N’Guessan et Maurice Guikahué, numéro deux du PDCI. Ils ont été arrêtés après que l’opposition, qui n’a pas reconnu la réélection du Président Alassane Ouattara pour un troisième mandat controversé, a proclamé un régime de « transition ».

Source: hemicyclesdafrique.com

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
27 − 2 =