Clôture de la session spéciale de l’Assemblée nationale : Voici les perspectives de la rentrée prochaine (extrait discours)

Le président de l’Assemblée nationale, Honorable Amadou Damaro Camara a à l’occasion de la clôture de la session spéciale de la nouvelle assemblée nationale, annoncé des perspectives des honorables députés de cette 9ème législature dès la rentrée prochaine, prévue le 5 octobre 2020. Extrait de son discours.

« Chers collègues mesdames et messieurs, ensemble nous nous sommes évertués à assumer nos responsabilités de contrôle de l’action gouvernementale et d’évaluation des politiques publiques, de vote des lois et des représentations de nos mandants au nom et pour le compte du peuple guinéen. Donc, le Bureau de l’Assemblée nationale a décidé de mettre en place pour cette vacance parlementaire une première commission d’information. Elle vise entre autres, à permettre à l’assemblée nationale de s’enquérir de la gestion sur le terrain sur la stratégie de la lutte contre la COVID-19. C’est certes une pratique peut courante qui est désormais instituée pour une meilleure capitalisation de notre rôle de contrôle parlementaire de l’action gouvernementale ; une série de commissions d’enquêtes sera mise en place à la rentrée parlementaire prochaine qui portera entre autres, sur les sociétés de téléphonies mobiles. Cette commission permettra à l’assemblée nationale de s’enquérir de la qualité des services de télécommunications dans notre pays, de la couverture GSM du territoire, du système de facturation des services offerts ; son principal objectif sera de s’assurer du suivisme fiscal de toutes les sociétés évoluant dans le secteur de la téléphonie mobile en Guinée. La seconde commission d’enquête ou d’information parlementaire abordera pour sa part la question de l’opérationnalisation des fonds de soutien aux grandes activités sectorielles (fonds miniers, fonds de sauvegarde de l’environnement) ; la problématique de l’emploi des nationaux dans les sociétés minières et sur l’effectivité du paiement de la contribution financière relative au contenu local. Cette mesure d’observation s’inscrive dans la perspective d’évaluation de l’efficacité desdits fonds et des capacités du secteur minier à générer davantage d’emplois aux nationaux, à alimenter les budgets des organismes économiques et sociaux et à contribuer au développement local ».

Pour l’honorable Amadou Damaro Camara : «  l’institution de la pratique de commissions parlementaires d’enquête et ou d’information va faire j’en suis sûr que les administrations seront désormais tenues à plus de transparence, à plus de visibilité et donc à plus de responsabilité dans leur pratique budgétaire et comptable » a-t-il estimé.

Oumar M’Böh      

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
19 + 10 =