Alpha Condé : « Le retard de la Guinée avec toutes ses potentialités est une honte »

Après son diagnostic sur le retard de la Guinée dans de nombreux secteurs et le faible rendement des secteurs de recettes, le Président de la République, Pr Alpha Condé a annoncé de nouvelles mesures qui selon lui permettront d’améliorer les conditions de vie des populations.

Désormais selon le Président : « Toutes les régies doivent avoir leur compte à la Banque Centrale de la République de Guinée (BCRG). Les paiements se feront par virement, il n’y aura plus ni espèces encore moins de chèques. Et tous les trois mois, il y aura un contrôle inopiné. C’est valable aussi pour vos services que je connais, parce que je vais faire la géolocalisation, je ne vais pas faire la chasse aux sorcières, mais je n’accepterai aucun manquement.  Aucun centime de l’État ne doit être dehors du cadre. D’ici fin février, tous les billets se feront par monnaie électronique. Les manipulations des espèces au niveau de l’administration, c’est fini. Nous mènerons des contrôles réguliers » a laissé entendre le Chef de l’Etat.

Pour lui, la technologie est un outil indispensable dans ce cadre. C’est pourquoi dira-t-il : « Les chefs de service ont l’obligation de savoir comment leur agence marche via l’ordinateur. Les directeurs doivent savoir comment ça marche et rendre compte au Ministre. Le Ministre, lui-même, doit de temps en temps descendre pour savoir comment ses services fonctionnent. Il est le patron du département. Très souvent, des ministres peuvent rester un an sans mettre pieds dans les bureaux du directeur. Comment dans ces conditions peut-il savoir si son service marche ou pas ? Je rendrai le ministre responsable des disfonctionnements des services que les fonctionnaires. Il faut que ça soit très clair pour tout le monde » a averti le Président avec un ton ferme.

Car pour le Président, c’est honte de voir la Guinée, à ce stade avec toutes les richesses qu’elle possède qu’elle soit en retard contrairement aux autres pays de la sous-région qui se développent. « Lorsqu’il était maire, Chirac m’a dit un jour, “ de toutes les anciennes colonies françaises, c’est la Guinée qui avait le meilleur avenir”. Comment se fait-il qu’on soit encore dans cette situation ? Avec toutes nos richesses, c’est une honte. Mais, les cadres ont pris des mauvaises habitudes. Ils ne viennent pas à l’heure et même lorsqu’ils viennent, ils ne foutent rien. Un document qu’on doit faire en une journée on fait une semaine, on décale. Quelque chose qu’on peut faire en un jour dans d’autres pays, ici on fait jusqu’à quatre jours. Mais tout ça c’est fini.  Il faut que ça soit très clair pour tout le monde. Les contrats de performance sont tous là. Tous les trois mois, on va vérifier. Ce sera des contrôles inopinés » a-t-il conclu.

Oumar M’Böh

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
21 × 20 =