Administration : Les nouveaux ministres nommés par le Président Alpha Condé s’engagent à relever les défis énormes

Le Président de la République, Pr Alpha Condé a procédé récemment à un mini remaniement de son gouvernement en remplaçant certains ministres. Lors de la prise de fonction par certains d’entre eux, ils ont rendu hommage au Chef de l’Etat pour leur choix tout en s’engageant à relever les défis ‘’énormes’’ qui les attendent dans ces départements ministériels respectifs.

D’abord le ministre de la Justice, Garde des Sceaux Maitre Mory Doumbouya : «Je voudrais réussir cette mission exaltante redoutable après avoir consentis quatre années à la gestion du contentieux de l’État en comptant sur l’engagement et la collaboration de tous les professionnels du droit. Je ne viens pas pour ou contre personne ! Aux justiciables et aux investisseurs à tous les niveaux, je vous donne la ferme assurance de veiller à une stricte application de la loi dans les cours et les tribunaux. De mon côté, comme un soldat qui s’apprête à déployer son arsenal de tract au front, je préfère être jugé par des actes posés », a-t-il déclaré.

Ensuite, Bountouraby Yattara, Ministre de l’Energie : « Je sais l’attente des populations et des entreprises qui n’aspirent qu’à bénéficier de la fourniture continue d’une énergie fiable et garantie. Notre mission sera de nous assurer avec le soutien de l’ensemble des acteurs y compris nos partenaires bi et multilatéraux que les objectifs fixés par le chef de l’État, Pr Alpha Condé à son gouvernement pour l’amélioration de la déserte du courant soit atteints tant à Conakry qu’à l’intérieur du pays. Pour cela, nous devons retravailler à la mise en service des premiers groupes du barrage hydroélectrique Souapiti, la réhabilitation des centrales existantes.

Nous pensons à Garafiri, les grandes chutes de Donkèya, Bannèya etc. La revue de la situation des contrats de JPP, la poursuite de la mise en œuvre effective du plan de redressement du secteur de l’électricité, avec pour objectif principal, la transformation de la société de l’électricité de Guinée (EDG-SA) en une entreprise performante et rentable. Et pour la mise en œuvre effective du programme national d’amélioration d’accès à l’électricité à moindre coût en Guinée, issu du plan national de développement économique (PNDS), en conformité avec les ODD et pour objectif l’accès universel à l’horizon 2030. Notre double objectif étant d’améliorer l’accès à l’électricité pour la population, en diversifiant les sources de production par le développement de l’énergie renouvelable», annonce-t-elle.

De son côté, Dr Alpha Amadou Bano Barry ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation  dira que : « Je rencontre l’association des fondateurs des écoles privées, on va leur poser la question de savoir par rapport aux dispositions prises, à la fois du point de vue pédagogique et du point de vue sanitaire pour la réouverture. Il ne faut pas créer une crise là où il n’y en a pas. Parmi les enseignants du privé, il faut dire qu’il y a plusieurs catégories, parce que, beaucoup de gens l’ignorent. Vous avez les personnels enseignants qui sont dans les écoles privées qui sont du personnel permanant, salariés mensuels. Vous avez, à l’intérieur des écoles privées, des gens que je pourrai appeler des vacataires, c’est-à-dire, qui sont payés à la tâche, ils ont un volume horaire sur la base duquel ils sont payés. Et puis, vous avez aussi des enseignants du privé, qui sont du public qui viennent donner cours là-bas. Vous avez plusieurs catégories. Attendez que l’association des fondateurs nous présentent la situation, que nous discutions et que nous regardions concrètement, avant de prendre une décision », a-t-il dit.

Quant à la ministre de l’enseignement technique et la formation professionnelle, Djenab Dramé : « Mon souci premier est de mériter la confiance du chef de l’Etat le professeur Alpha Condé, et de travailler à la réussite de l’équipe gouvernementale dirigée par monsieur le premier ministre Dr Ibrahima Kassory Fofana. Dans ce ministère, je viens avec humilité d’apprendre, et disponibilité d’écouter chacun et tous, pour m’imprégner de tous les dossiers, connaître les préoccupations et identifier les priorités. Mon souci est de travailler dans un esprit d’équipe et de cohésion, dans le respect et la confiance mutuelle ».

La nouvelle ministre dira qu’il a : « la ferme conviction que l’acquisition de compétences professionnelles par notre jeunesse qui en a tant besoin, est le meilleur moyen de création de richesses nationales ».

Oumar M’Böh

 

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
18 + 27 =