A chaque nomination de Remy suffit son virus avec sa peine (tribune)

Explication savante, simple coïncidence ou raisonnement rationnel ? Loin de tirer toute conclusion dégradante de nature à jeter aux pâtures le Ministre, mais avec la réalité et la coïncidence des faits pour ne pas dire d’une trop justesse, il y’a lieu de s’interroger sur les différentes nominations du Ministre Rémy Lamah et l’apparition des virus en Guinée.
En 2014, quelques mois seulement après sa nomination au ministère de la santé, la Guinée a été confrontée à la pire épidémie de son histoire. Ebola a décimé plus de 2500 âmes, mis à rude épreuve notre vivre ensemble, et a mis à genou notre économie nationale.
Le 25 mai 2018, à la faveur d’un nouveau gouvernement, Rémy Lamah revient aux affaires. Deux ans plus tard, la Guinée est confrontée à l’épidémie de coronavirus.
Moins d’une année après, après la mise en place d’un nouveau gouvernement à l’issue de la présidentielle du 18 octobre, Général médecin Rémy Lamah est repêché. Deux mois après, le pays fait face à la résurgence de l’épidémie d’Ebola. Une épidémie qui couple avec une pandémie.
C’en est trop! A chaque nomination de Rémy suffit son virus avec sa peine.
A chacun de faire sa propre lecture. Coïncidence ? Une fois, deux, trois fois, je dis non et non.
Malheureux ? Ça tout l’air. Il bénéficie moins du prestige de la fonction ministérielle.
Porteur de poisses ? Je n’en sais absolument rien. Le fait est sacré et le commentaire est libre.

Revelateur224.com 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
16 + 23 =