Palais du Peuple : « les nouvelles autorités doivent s’appesantir sur l’aspect sécuritaire » interpelle Mme Yansané Bintou Touré

Le CNRD a rencontré ce mardi 14 septembre 2021, des représentants des partis politiques. Parmi ceux et celles qui ont répondu à cette invitation, figurait Mme Yansané Bintou Touré, présidente du Parti Guinéen pour le Progrès et le Développement. Au sortir de leur rencontre elle a non seulement exprimé ses sentiments mais aussi interpellé les nouvelles autorités à œuvrer pour la sécurité des populations en cette période de crise. Enfin, elle a raconté le calvaire qu’ils ont rencontré avant de regagner la salle de l’hémicycle.

Elle s’exprime : « mes impressions sont bonnes ; le discours est rassurant et prometteur et il est inclusif. C’est une heureuse initiative que le CNRD a initiée à sa tête le colonel Mamady Doumbouya. Le fait de vouloir s’entretenir dans un dialogue inter-guinéen pour qu’on puisse poser des actes du processus de la nouvelle transition. L’espoir est vraiment permis avec le discours qu’on a entendu, avec des actes qui sont d’abord posés. En ce qui concerne ma formation politique, elle fera ses propositions qu’elle va déposer au niveau du CNRD » a-t-elle souligné.

Selon l’ancienne députée de la 9ème législature, l’aspect sécuritaire a été largement abordé, l’aspect de la parité et de l’égalité de chance ont été abordés par les dames également. Donc pour elle : « aujourd’hui cela peut être un levier pour les femmes guinéennes, d’investir les organes de la transition pour influer sur les différentes décisions et propositions qui seront là pour les femmes » ajoute Mme Yansané Bintou Touré.

En ce qui concerne l’interpellation des nouvelles autorités, elle dira : « je tiens à dire à celles-ci qu’elles doivent s’appesantir sur la sécurité qui a deux aspects à savoir : l’aspect physique et celui psychologique et je constate que l’aspect psychologique n’est pas assuré pour le moment. Pourtant cet aspect, c’est l’état d’une personne qui se sent tranquille et apaisée. Je crois que les nouvelles autorités doivent œuvrer dans la communication pour que les populations soient stables dans l’esprit et dans les attitudes », conseille-t-elle.

Auparavant, la présidente du Parti Guinéen pour le Progrès et le Développement, avait raconté le calvaire de ses collègues dont certains n’ont pas pu accéder à l’hémicycle : « les partis ont eu des difficultés à se faire inscrire. Les inscriptions étaient par ci par là. Mais ces inconvénients ont pu être circonscrits. Cela a permis aux partis de s’inscrire rapidement puis d’être dans la salle. Une fois dans la salle, un peu plus tard le président du CNRD est rentré, une belle mélodie de notre hymne national l’a accompagné avant de lire un discours rassembleur comme d’habitude, un discours prometteur, un discours courageux parce qu’il a dit dans ce discours qu’il ne tôlera pas certaines choses et qu’il ne fera pas non plus de différence entre les Guinéens » a-t-elle rapporté.

Propos recueillis par Oumar M’Böh    

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
26 − 20 =