Vote controversé du double scrutin : Des bureaux de vote saccagés à Mamou

Le double scrutin (élections législatives-référendum) de ce dimanche 22 mars 2020 se déroule normalement par endroits mais sur fond de tension dans d’autres. Dans la préfecture de Mamou, des groupes de jeunes, opposés à la tenue de ce scrutin empêche le vote dans certains bureaux de vote. C’est le cas par exemple à Petel, Loppet et à Tchéougol, où les kits électoraux ont été saccagés.

 « Ils ont tous saccagé. Les bulletins de vote et les registres tapissent actuellement dans la cour du centre de santé et sur la chaussée », a confié un citoyen de Loppet joint par téléphone.

Si à Loppet, les bureaux de vote ont été installés avant d’être saccagés, à Tchéougol l’installation des bureaux de vote n’a pas été enregistré. La délégation de la CEPI a été contrainte de rebrousser chemin avec le matériel électoral. « Dès qu’ils aperçu les véhicules de la CEPI, ils sont venus s’interposer. Ils ont empêché les agents de débarquer les urnes et le reste du matériel électoral » apprend-on.

Dans la capitale Conakry, les habitants des quartiers favorables à l’opposition qui a décidé de boycotter les élections n’ont pas eux aussi voté.

Oumar M’Böh

 

 

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
23 − 18 =