Transition : Après les 5 valeurs, le CNRD annonce 5 axes prioritaires (communiqué)

Le gouvernement de la transition a effectué une retraite du 19 au 21 Novembre 2021, du côté de Forécariah. Elle avait pour objectif, l’élaboration d’un plan d’action gouvernemental devant conduire à une transition réussie.

Au terme de ces travaux, cinq (5) axes prioritaires ont été définis par l’équipe gouvernementale. Il s’agira au cours de cette transition dont le délai n’est toujours pas connu de :

  1. Adopter une nouvelle Constitution par voie référendaire

Prendre toutes les mesures pour aider le CNT dans l’élaboration, la vulgarisation et l’adoption par referendum d’une nouvelle Constitution,

Mettre en place avec le CNT un cadre de suivi permanent de la transition,

Participer ou se rendre disponible à l’élaboration des projets de lois organiques ou ordinaires en application de la nouvelle Constitution,

  1. Assurer la continuité, garantir la qualité et la moralisation de la gestion publique

Mobiliser et sécuriser les ressources internes et externes nécessaires à la bonne conduite de la transition,

Conduire l’audit des organismes et services publics,

Respecter les engagements de la Guinée sur le plan national, sous régional et international,

Lutter contre la corruption sous toutes ses formes dans l’Administration publique,

Renforcer les mécanismes de sanction conformément aux lois et règlements en vigueur,

Sauvegarder les patrimoines bâtis et non bâtis de l’État.

3- Garantir un processus électoral inclusif, équitable, crédible et apaisée

Réforme du système électoral et refonte du fichier,

Mise en place d’un organe technique et indépendant de gestion des élections,

L’organisation d’élections libres et transparentes de la base au sommet,

  1. Poursuivre la réforme de l’administration publique

Garantir un État de droit et respecter les libertés fondamentales,

Renforcer l’indépendance et la crédibilité de la justice,

Poursuivre les réformes de l’administration publique et du secteur de la sécurité,

Conduire les réformes des secteurs de l’éduction et de la santé,

  1. Renforcer la cohésion nationale et le respect des droits humains

Élaborer et conduire un programme national d’éducation civique, de changement de mentalité et de comportement,

Promouvoir la réconciliation et l’unité nationale.

Lavoixdupeuple

Quitter la version mobile