‘’Mauvaise gouvernance et retard de la Guinée, c’est du fait de la sédentarisation des cadres à leurs fonctions’’ Pr Alpha Condé

Le Président de la République, Pr Alpha Condé a finalement diagnostiqué les causes du retard de la Guinée. Cela après plus de dix ans passés à la tête de ce pays de l’Afrique de l’Ouest. Pour son premier mandat de la 4ème République, avec pour slogan ‘’Gouverner Autrement’’, il a commencé par identifier les causes réelles qui ne favorisent pas le développement durable du pays, cela malgré les efforts du gouvernement et partenaires techniques et financiers.

Le Chef de l’Etat l’a fait savoir le lundi 22 février 2021, à  l’occasion de la signature des contrats de performances pour l’Economie guinéenne. Etaient présents à cette rencontre au Palais Sékoutouréyah, les Ministres et cadres du pool économique (Economie finances, Budget, BCRG, Impôts, Douanes etc.) mais aussi le Ministre de la Fonction publique et de la Modernisation de l’Administration.

Après son diagnostic à travers des missions d’inspections, le Président a déclaré devant les cadres présents ceci : « Le Ministre du Budget doit être avec le ministre de la Fonction publique. Il y a trop d’anomalies. Il y a des gens qui devaient être à la retraire depuis longtemps. Vous allez faire un croisement pour connaitre exactement le nombre de cadre à la fonction publique et balayer tous les fictifs. Vous avez des gens qui ont cinquante ans dans la fonction publique. Comment peut-on avoir 50 ans dans la fonction publique quand la retraites est à 65 ans ? J’ai fait faire un travail, quand vous prenez sa date de naissance et sa date d’entrée en fonction, il est entré en fonction à 9 ans. J’ai vu aussi des cadres qui sont à leurs postes depuis trente ans, 20 ans, 17 ans. Maintenant, aucun cadre ne dépassera 8 ans dans ses fonctions. Tout cadre qui a huit ans changera de fonction », a averti le Chef de l’Etat. Parce que ajoute-t-il, « nous avons 70% de la population qui a moins de 30 ans, nous avons des cadres et pendant ce temps, des gens qui doivent aller à la retraite continuent d’occuper des postes. Je rends les ministres et les Directeurs responsables de cela », a-t-il indiqué.

Oumar M’Böh

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
12 ⁄ 4 =