Guinée : Un réseau des parlementaires voit le jour !!!

Des parlementaires guinéens ont décidé de mettre en place un réseau qui a pour objectif, de s’impliquer davantage dans le domaine du développement durable notamment sur des questions de lutte contre le changement climatique, l’immigration clandestine et la promotion d’une gestion intégrée des ressources en eau. Il a été lancé le mercredi 28 avril 2021, dans un espace hôtelier de la place. La cérémonie a été présidée par la directrice de cabinet de la primature et a connu la présence des Députés, des cadres de l’administration publique et du secteur privé.

Dans son discours de circonstance, le président du Réseau Guinéen des Parlementaires pour la Promotion du Développement Durable (RGPDD), Honorable Dr Sory Sow a indiqué que ce réseau est une illustration parfaite de la volonté affichée des autorités de la 9ème législature, avec à sa tête l’honorable Amadou Damaro Camara, d’imprimer une nouvelle dynamique dans l’action parlementaire.
Il s’explique : « Désormais, en plus de parler au nom des citoyens, il faut parler avec eux ; en plus de les représenter, il faut les associer et au lieu de rester dans les bureaux, il faut être sur le terrain. Des autres parlements, à un rôle crucial à jouer dans la promotion du développement durable, de la bonne gouvernance d’une part et de l’évolution de la législation environnementale d’autre part », a-t-il souligné.

A peine lancé le réseau bénéficie du soutien des responsables de l’Assemblée nationale. C’est le 2ème vice-président du parlement, l’honorable Fodé Soumah qui a pris l’engagement au nom du bureau pour rassurer les initiateurs. Il déclare : « l’assemblée nationale sera toujours là pour vous accompagner dans vos différentes activités. Parce que les réseaux permettent au parlement de se connecter entre eux sur des thématiques précises et de mener ainsi de façon tout soutenu certains combats dont les implications dépassent souvent les frontières nationales d’un pays. D’où l’importance d’encourager et de soutenir la création de réseaux parlementaires et leurs processus d’affiliation internationale », a-t-il justifié.

Pour sa part, la Directrice de cabinet de la primature, Mme Gnalen Condé s’est réjouie de cette initiative des parlementaires qui touchera du doigt selon elle, des préoccupations centrales pour le gouvernement.

Oumar M’Böh 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
20 × 2 =