Gouvernance responsable en Guinée : L’ONG Actions Mines regroupe les différents acteurs (FOCOMINES)

L’ONG ACTIONS MINES GUINÉE, organise la 3ème édition du forum “FOCOMINES”. Une rencontre d’échanges de deux jours entre les différents acteurs du secteur minier en Guinée et de la sous-région. Le lancement officiel dudit forum a eu lieu le mardi 2 mars 2021 dans un espace hôtelier de la place. La cérémonie a connu la présence des  responsables des ministères des Mines et de la Géologie, ceux de l’Environnement, des acteurs de la société civile, des journalistes.

Dans son discours de circonstance, le Directeur Exécutif de l’ONG Action Mines Guinée, Amadou BAH a justifié les raisons de l’organisation du forum : « Le FOCOMINES est un forum qui réunit les trois parties à savoir les sociétés minières, le gouvernement, la société civile et les communautés pour discuter et faire un diagnostic des réformes engagées dans le pays qui doivent impacter la vie des populations. Ces réformes qu’elles soient institutionnelles ou juridiques, leur aboutissement est l’impact sur la vie de la population. Donc, c’est un lieu d’échanges ouvert sans tabou où des questions relatives à l’exploitation des industries extractives seront abordées de façon très objective. L’objectif de notre ONG est de donner la parole à l’ensemble des parties en vue de contribuer de manière significative à l’amélioration de la gouvernance minière dans notre pays », a-t-il indiqué.

De son côté, le Directeur du Bureau Stratégies et de Développement du Ministère des Mines et de la Géologie, Aboubacar KOUROUMA a salué l’initiative avant de promettre au nom de son département à soutenir l’ONG Actions Mines Guinée dans ses activités en vue de relever les nombreux défis de ce secteur en Guinée : «Nous apprécions les organisations de la société civile notamment Actions Mines Guinée qui s’intéresse pour la bonne gouvernance. Donc, vous avez le soutien du Ministère des Mines pour ces genres de rencontres, car, la société civile doit être vue comme des partenaires et travailler avec la société civile c’est la meilleure façon de créer une vraie transparence dans notre domaine. Ce type de forum nous permettra de clarifier beaucoup de choses ». Il a saisi l’occasion pour informer les participants les réformes engagées par le gouvernement dans le cadre de l’amélioration de l’exploitation minière : « il y’a eu beaucoup de réformes depuis une dizaine d’années dans le secteur minier dont les résultats se font sentir par les différentes communautés », a-t-il laissé entendre.

Les sociétés privées ont également pris part au lancement du forum, c’est le cas du président directeur général de la société KEBO ENERGIE, Thierno Madjou Barry. Ce dernier a exprimé les raisons du non employabilité des jeunes par les compagnies minières avant de s’engager à accompagner l’ONG Actions Mines : « Les Guinéens doivent s’unir pour pouvoir développer leur pays, car, pour le moment c’est l’international qui gagne l’intérêt de l’exploitation de nos mines et non nous Guinéens. Je salue également le Ministère des Mines et de la Géologie qui a attribué un permis de recherche à une société locale qui est la nôtre et également d’autres sociétés locales appartenant à des Guinéens, c’est une démarche à saluer et à encourager parce que cela contribuera à l’emploi des jeunes et développer le pays. La Guinée dispose des matières premières en abondance mais malheureusement elle ne dispose pas la main d’œuvre qualifiée pour pouvoir travailler dans les zones minières. Donc, en plus des réformes engagées par le gouvernement, je souhaite à ce que le gouvernement guinéen en général et le ministère des mines en particulier œuvre pour la formation des jeunes dans ces secteurs. Aussi, d’avoir confiance aux investisseurs locaux, parce que ceux-ci auront l’obligation de développer leur pays qui est la Guinée quant aux étrangers, eux ils ne chercheront que leurs intérêts ici et vont développer leurs pays. Pour ce qui est de l’ONG Action Mines Guinée qui est l’organisatrice de ce forum aussi important, notre société devient de facto un de ses partenaires privilégiés pour une gouvernance responsable, nos portes sont grandement ouvertes» a souligné monsieur Barry.

Les exposés de la première journée ont porté entre autres : « les réformes engagées, les défis à relever et l’impact du COVID19 sur le secteur minier » ; « Enjeux et défis de la mise en œuvre des mécanismes de développement local (FODEL, ANAFIC et Redevances superficiaires) ; Quel impact sur la vie des communautés ? » ; «Mise en œuvre du contenu local : défis et perspectives ?» ; « Partage d’expériences des invités de la sous-région sur les mécanismes de développement local de leurs pays» ; « Exploitation artisanale de l’Or et du diamant en Guinée, quel avenir ? » 

Oumar M’Böh pour Lavoixdupeuple

+224 622 624 545

mbooumar@gmail.com

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
1 × 8 =