Dinguiraye/Diatiféré : 200 millions de francs guinéens mis à la disposition des GIE des jeunes et des femmes.

Des représentants du Comité d’Appui à la Gestion du Fodel (GAGF), poursuivent leurs activités sur le terrain. Celles relatives au partage des fonds issus des redevances minières de la Société minière de Dinguiraye (SMD). Cela en vue de contribuer au développement des collectivités respectives.

Le lundi 26 Avril dernier, ils ont procédé à la remise officielle des fonds et des chèques de la commune rurale de Diatiféré. La rencontre a connu la présence des autorités préfectorale et communale, des acteurs de la société civile et des membres des groupements de jeunes et femmes bénéficiaires.

Ce jour, l’on a constaté la remise d’une somme de Deux Cent Dix Huit Millions Trois Cent Vingt Deux Mille Francs Guinéens (218 322 546 GNF) aux 14 groupements bénéficiaires dont 9 pour les femmes et 5 pour les jeunes. Cette première phase du FODEL aura au total 500 personnes employées directement.

Ensuite trois autres chèques dont les montants représentent les 30% ont été remis aux entreprises ayant obtenu les marchés de cette localité. Un montant qui servira au démarrage des travaux.

Le représentant de la société civile au sein du CAGF, Monsieur Ousmane Diallo a saisi l’occasion pour inviter les porteurs de projets à « utiliser l’argent à bon escient pour que dans 5 ou 10 ans, la pauvreté soit un lointain souvenir à Diatiféré », a-t-il conseillé.

Pour sa part, au nom du Préfet, le directeur des Micros Réalisations, Monsieur Débré Sacko a tenu à rappeler aux bénéficiaires que : « cet argent est un prêt et non un don. Il doit donc être payé et à temps. Il doit servir à l’autonomisation des jeunes et femmes et au développement des collectivités. Car les ressources minières sont tarissables » a-t-il ajouté.

Quant au président de la société civile de Diatiféré, Monsieur Oumar Cissé : « Cette action est une première en République de Guinée. Nous remercions le gouvernement et demandons à la population de saisir  cette opportunité. Les premiers groupements ayant bénéficié de financement doivent faire le maximum de sérieux, car des centaines de groupements sont à l’attente » a-t-il déclaré.

C’est par des prières et bénédictions faites en faveur de la paix et le développement durable de la Guinée et particulièrement Dinguiraye que la cérémonie a pris fin.

Depuis Dinguiraye Ibrahima Diakité pour www.lavoixdupeuple.info

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
24 × 26 =