Conakry : Ouverture d’un Atelier de Validation du plan stratégique de la Coalition des OSC/PF

Un atelier de Validation du plan stratégique de la Coalition des OSC/PF pour la période 2019-2023 a été organisé ce jeudi à Conakry. C’est une initiative de la coalition des organisations de la société civile pour le repositionnement de la planification familiale (OSC/PF) en collaboration avec le Ministère de la Santé à travers la direction nationale de la santé familiale et de Nutrition (DNSFN).

Cet atelier de validation de deux jours, financé par leur partenaire Intrahealth a connu la participation des représentants des organisations de la société civile membres de cette coalition.

Dans son discours de circonstance, la présidente de la Coalition de la société civile pour le repositionnement de la planification familiale, Dr Bintou Bamba a dit que c’est pour assurer un accompagnement efficace et une contribution mesurable à la mise en œuvre du plan d’Action National Budgétisé (PANB), que la coalition de l’organisation de la Société civile a élaboré son plan stratégique de travail 2019 -2023.

Elle revient sur le but visé : « Cet atelier s’inscrit dans le souci d’analyser et apporter des corrections aux objectifs, aux axes stratégiques et intervention et budget du plan stratégique 2019-2023 que notre organisation a proposé. Donc, il sera question de le valider et de définir les prochaines étapes de sa mise en œuvre. C’est pour une mise en application correcte des engagements pris par les parties prenantes en matière de gestion axée sur les résultats et de recevabilité de la société civile dans la mise en œuvre du plan stratégique du repositionnement de la planification familiale que la coalition des OSC/PF a participé de façon efficace au processus d’élaboration du plan d’action national budgétisé (PANB/PF 2ème génération 2019-2023 », a-t-elle souligné.

C’est la Directrice nationale de la santé familiale et de Nutrition,  Dr Djenné Kaba qui a au nom du Ministre de la Santé présidé l’ouverture dudit atelier. Elle a saisi l’occasion pour remercier les participants d’avoir répondu favorablement à cette invitation afin de prendre part à cet atelier de validation du plan de stratégique de la coalition des OSC/PF.

Pour Djenné Kaba, la présence des participants à cet atelier montre la volonté de tous les acteurs de la société civile à  contribuer à la réduction de la mortalité maternelle, néonatale et infantile à travers la planification familiale. : « La présence des adolescents et des jeunes à cet atelier montre un réel motif de satisfaction, car, ils constituent des vrais leviers de changement vers l’atteinte des objectifs ambitieux du plan d’Action National budgétise pour la planification familiale (PANB-PF) 2019-2023). Donc, en tant que participants, il sera requis de votre part de donner votre appréciation sur le contenu du plan stratégique ; d’analyser les stratégies proposées et d’apporter des précieuses contributions à son amélioration en vue de sa validation. Car, ce document dont vous avez la charge de validé est appelé à devenir un véritable cadre de référence sur lequel reposera les interventions de la société civile dans le domaine de la planification familiale au cours des prochaines années» a-t-elle ajouté.

La Directrice nationale a également donné des informations sur les progrès réalisés par la Guinée en matière de planification familiale : « La Guinée à réaliser beaucoup de progrès dans le domaine de la planification familiale ces dix dernières années avec une prévalence contraceptive qui est passée de 8% en 2012 à 11% en 2018, selon l’enquête démographique de la santé (EDS2018). En 2019, le rapport de track20 estime qu’en raison de l’utilisation de contraceptifs modernes, plus de 100 000 grossesses non désirées ont été évitées et que près de 40 000 avortements pratiqués dans de mauvaises conditions et 500 décès au cours de la seule année écoulé. Ces résultats ont pu être obtenus grâce à la participation active de tous les partenaires intervenants dans la planification familiale notamment la société civile évoluant dans la santé reproductive et la planification familiale (SR/PF) ».

Elle a terminé son discours par des messages de remerciements les partenaires Techniques et Financiers, l’organisation de la société civile pour leurs efforts  inlassables dans le cadre de la réduction de la mortalité maternelle ; néonatale ; infantile des adolescents et des jeunes.

Oumar M’Böh 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
24 ⁄ 6 =