Colonel Mamady Doumbouya aux Guinéens : « Nous voulons placer la transition qui s’ouvre sous le signe de l’espérance et d’une Guinée nouvelle » (Discours)

Ce lundi 6 septembre 2021, devant des anciens présidents d’institutions républicaines et d’anciens ministres du régime d’Alpha Condé qu’ils ont renversé Dimanche dernier, les responsables du Comité National pour le Rassemblement et le Développement (CNRD), par le biais de leur président, le Colonel Mamady Doumbouya est encore revenu une nouvelle fois sur les motifs réels de leur décision. Il a ensuite rassuré les anciens dignitaires de ne pas être inquiéter. Car, ils ne sont pas venus pour une quelconque vengeance.

Voici son bref discours qu’il a prononcé au Chapiteau sis au Palais du Peuple à Conakry.

« Mesdames et messieurs les anciens ministres, messieurs les officiers généraux, officiers, sous officiers… avant de rentrer dans le vif du sujet, je voudrais rendre un hommage aux nombreux guinéens qui nous ont été arrachés ces derniers temps. Je vous demande de bien vouloir vous levez et observer  une minute de silence en leur mémoire… Nous nous sommes retrouvés dans une situation d’injustice, de corruption, de clientélisme, le népotisme, la privation des libertés individuelles et collectives étaient monnaie courante. Le mal le plus profond aujourd’hui, est la méfiance des citoyens envers les autres. Les politiques ont surfacturé le tissu social. Pour éviter que le pays ne tombe dans le gouffre, nous Comité National pour le Rassemblement et le Développement avons pris nos responsabilités comme tout soldat républicain. Nous voulons placer la transition qui s’ouvre sous le signe de l’espérance et d’une Guinée nouvelle, réconciliée avec elle-même, avec tous les fils du pays. Cela sera possible avec la collaboration et l’aide de tous.  A la fin de cette phase transitoire, nous poserons ensemble bien sûr, les bases d’une nouvelle ère en matière de gouvernance, de sécurité bien sûr et de développement économique. Nous voulons rassurer tout le monde ici présent, qu’il n’y aura aucun esprit de haine ni de vengeance. Il faut dire qu’il n y aura pas de chasse aux sorcières. Mais la justice sera la boussole qui orientera chaque citoyen guinéen. Comme il a été dit dans le deuxième communiqué, les secrétaires généraux de nos différents départements assureront la continuité du service jusqu’à la mise en place du prochain gouvernement. Je veux tout de même vous informer qu’aucun déplacement hors de nos frontières ne sera autorisé pendant la transition. Tous vos documents de voyages et vos véhicules de fonction doivent être remis aux secrétariats de vos anciens départements. Une concertation globale sera ouverte pour décrire les grandes lignes de la transition. Ensuite, un gouvernement d’union nationale sera mis en place pour conduire la transition. Le comité sait compte sur chacun. Il entend rassurer les partenaires économiques et financiers de la poursuite normale des activités dans le pays. Il est demandé aux compagnies minières de poursuivre leurs activités. A cet effet, les frontières maritimes restent ouvertes pour les activités d’exploitation des produits miniers. Le couvre feu dans les zones minières est levé pour assurer la continuité de la production.  Le comité assure les partenaires qu’il respectera toutes ses obligations liées aux conventions minières et rappelle son engagement à favoriser les investissements étrangers dans le pays. Que Dieu bénisse la Guinée, je vous remercie » a-t-il souligné.

Propos recueillis par Oumar M’Böh

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
12 − 11 =